Le jeudi 12 mars 2020, National Books Critics Circle Award (NBCC), l’une des distinctions littéraires les plus prestigieuses des États-Unis, décerne son prix fiction à Edwidge Danticat pour sa collection de nouvelles Everything Inside  (Knopf).

Au cours d’une semaine dominée par Covid-19, Edwidge Danticat se voit octroyer le prix 2019 du National Books Critics Circle, catégorie fiction, pour «Everything Inside.» Ce livre publié en août dernier contient huit nouvelles inspirées pour la plupart du vécu haïtien.

Les nouvelles peignent une réalité trempée de larmes et justifient ces lignes : « Comment peut-elle rendre digestible ce qui est indigeste, déplaisant, écœurant ? [Edwidge Danticat] le fait un livre à la fois en humanisant la souffrance par le biais d’une écriture limpide et luminescente. Elle le fait en jetant des étincelles sur les ténèbres d’un quotidien infernal, en décelant le sublime tapi dans le sous-bois des misères, en révélant le courage des uns et l’endurance des autres face à des situations affreuses. » (Le Nouvelliste).

Depuis son premier roman «Breath, Eyes, Memory» (Soho Press) publié en 1994, l’auteure haïtiano-américaine s’est bâti une longue carrière littéraire marquée par la publication de romans, essais et nouvelles. Elle a gagné plusieurs prix littéraires prestigieux, tels que le NBCC 2007 pour Brother, I’m dying (Knopf), catégorie autobiographie, et American Book Award pour The Farming of Bones (Soho Press). Elle est aussi récipiendaire en 2009 du MacArthur Fellowship.

NBCC est le seul prix dont le jury est constitué exclusivement de critiques littéraires. Fondé en 1974 et enregistré en 2006 comme une organisation à but non lucratif, NBCC octroie chaque année un prix dans chacune de ces catégories : autobiographie, biographie, critique, fiction, essai, et poésie. Les prix sont remis aux gagnants lors d’un gala qui se tient en mars. Mais à cause de la pandémie de Covid-19, le gala est reporté à une date ultérieure.

Avec «Everything Inside», Danticat a aussi gagné le prix Story Prize le 26 février 2020. Elle est aussi récipiendaire du 2020 Vilcek Prize for Litterature. Et le 26 février, American Academy of Arts and Letters annonce qu’elle intronisera Edwidge Danticat parmi ses treize nouveaux membres dans une cérémonie qui se tiendra le 20 mai prochain.

L’auteure à succès a contribué aussi dans la production de deux films : «Poto Mitan» (2009) comme auteure et narratrice, et «Girl Rising/Haiti» (2013) comme auteure. A travers ces films, elle franchit les frontières de la littérature pour embrasser son inclination activiste, avec un penchant pour la défense des droits des enfants et des femmes. Dans les deux films, sa voix douce rappelle la délicatesse de sa prose.

Edwidge Danticat a laissé Haïti à l’âge de douze ans pour rejoindre ses parents à Brooklyn, NY, mais les remous de sa terre natale ont persisté dans ses écrits. Le monde peut découvrir les charmes de son terroir à travers les livres d’une écrivaine illustre qui n’a pas honte de lier son destin à celui de son pays d’origine, aussi pauvre et décrié qu’il puisse être. Elle représente un modèle à suivre pour nos jeunes en général, et pour nos jeunes écrivains en particulier ; une étoile qui brille dans l’étendue ténébreuse du ciel d’Haïti.

Mario Malivert mariomalivert@yahoo.com