Ces jeunes, 627 dont 500 filles, ont été formés en informatique, couture, cuisine et plomberie entre autres, au complexe éducatif de Bel-Air. C’est l’homme d’affaires Reginald Boulos qui était le parrain de cette promotion dont les membres ont reçu le dimanche 25 août, leurs diplômes lors d’une cérémonie déroulée en présence de nombreuses personnalités dont des cadres du ministère des affaires sociales et de leurs proches.
 Des étudiants du complexe éducatif de Bel-Air ont reçu  dimanche 25 août 2019, leurs diplômes au palais municipal de Delmas après avoir reçu une formation en plomberie, couture, informatique et cuisine entre autres.
Ce ne sont pas moins de 627 jeunes dont 500 filles qui ont ainsi été placés sur le marché du travail. Des cadres du ministère des affaires sociales ont pris part à la cérémonie aux côtés des proches des récipiendaires et d’autres étudiants du complexe éducatif.
C’est l’homme d’affaires Reginald Boulos qui a accompagné ces jeunes comme parrain de cette promotion. Un honneur qu’il affirme éprouver en raison des liens étroits qu’il dit avoir conserver dans ce quartier pauvre (Bel-Air) de la capitale où il avait fait des études classiques.
Dr Boulos a salué le dévouement des jeunes diplômes qui, reconnaît-Il, ont consenti de nombreux sacrifices pour boucler le cycle d’étude dans un contexte socio-politique et économique particulièrement difficile, pendant que d’autres choisissent la corruption comme raccourci menant au « succès ».
Dr Boulos se présente d’ailleurs comme quelqu’un qui a beaucoup travaillé pour être là où il est malgré ses origines.
“Notre identité repose sur notre capacité à nous en sortir par la voie de l’honnêteté, nos convictions et notre détermination” affirme l’entrepreneur prêt à accompagner les 10 premiers lauréats de la promotion ainsi que staff enseignant.
“Vous pouvez faire la différence comme l’ont fait tant d’autres avant vous” dit-il, citant en exemple le célèbre dramaturge Franketienne, lui aussi originaire de cette banlieue de la capitale ainsi que les réputations que se sont faites l’équipe de football « Aigle Noir du Bel-Air » et le groupe musical Raram
DO/HPN