Pradel Henriquez : Un deuxième ministre nommé « abandonne le poste »?

Le sénateur Latortue n’aurait-il pas raison d’avancer que, dans les jours qui viennent, des membres de l’équipage Tèt Kalé finiront par mettre un radeau pneumatique à l’eau et abandonner le navire, par crainte de voir le radeau chavirer avec eux.

Mercredi 28 août 2019 ((rezonodwes.com))– Après avoir dénoncé le manque de discrétion des membres de la commission chargée d’étudier les dossiers des ministres nommés, Pradel Henriquez, ministre nommé de la Culture, a, semble-t-il, décidé de se retirer du gouvernement en formation de Fritz William Michel.

Sur son compte Facebook, l’ex DG de la Télévision d’État, également ancien responsable de la TéléMax, a publié un message semblant indiquer d’une façon équivoque avoir jeté le manche après la cognée.

« Pensée du jour : La voie est libre. J’abandonne le poste… » a posté en mi-journée l’actuel chef de cabinet de Jean Michel Lapin, ministre démissionnaire de la Culture et de la Communication jouant le rôle de premier ministre intérimaire de facto dans un pays où tous les hauts cadres de l’Etat sont nommés a.i. incluant la PNH, pour signaler que, présentement, Haïti est sans aucun « garant » de la bonne marche de ses institutions.

Henriquez est un ancien étudiant de l’ENARTS (Ecole Nationale des Arts) à Port-au-Prince. Il a également étudié la Gestion et la Politique Culturelles à l’Université de Bourgogne et le Management Audiovisuel Public à l’ENA (Ecole Nationale d’Administration), en France.

On attend la suite du feuilleton : Haïti à la dérive.