Sous le haut patronage du ministère de la Culture et de la Communication, les responsables de la fondation Haïti Jazz ont lancé la 14e édition du Festival international de jazz de Port-au-Prince à l’hôtel Karibe, lors d’une conférence de presse, ce jeudi 9 janvier 2020 en compagnie des représentants de plusieurs ambassades et des organismes publics, dont le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère du Tourisme et de la Banque de la République D’Haïti, partenaires de cet événement culturel annuel qui se déroulera du 18 au 25 janvier.

Cette année, le Canada est le pays qui sera mis à l’honneur. Ranee Lee, talentueuse chanteuse de jazz et récipiendaire d’un Juno Awards, représentera le pays honoré. C’est Ranee Lee qui ouvrira le festival le 18 janvier à 18 h à l’hôtel Karibe. Elle a déjà enregistré douze albums sous le label Justine Time records et a déjà collaboré avec des grands noms du jazz tels que Clark Telly, Billy Mayes, Herb Ellis, Red Mitchell, Milt Hinton ou encore Olivier Janes. Son dernier album « What’s going » on est une collection de compositions originales inspirantes et émouvantes standardisées avec beaucoup de surprises.

Cette 14e édition priorisera une fois de plus l’éclectisme avec une quarantaine concerts. Une dizaine d’ateliers seront animés par des professionnels. Des afer-hours complèteront les prestations musicales. 15 pays y participeront. Il s’agit de l’Allemagne, la Belgique, le Canada, Cuba, les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne, Israël, la Martinique, Haïti, de la République dominicaine, de la Suisse et du Taïwan.

Prenant la parole au cours de la conférence de presse, Joël Widmaïer et Milena Sandler ont mis l’accent sur le contexte difcile de cette année. Ils ont dû refaire la programmation plus d’une dizaine de fois à cause la conjoncture socio politique du pays, beaucoup de pays ont dû désister, mais un fait est certain la fête du jazz aura bel et bien lieu ont-ils, assuré.

Stuart Savage, ambassadeur du pays à l’honneur, le Canada, n’a pas caché sa satisfaction. Aussi, a-t-il profté pour vanter les qualités de Ranee Lee représentant de son pays à l’événement. Le diplomate en a profté pour inviter le public à venir découvrir le talent de son compatriote, artiste polyvalent.

Le représentant du ministère de la Culture, Adler Auguste, a salué les eforts soutenus des organisateurs du festival qui s’engagent dans la protection de l’environnement. Il encourage les participants à emboîter le pas tout le long du festival. D’un autre le représentant du MCC a applaudi les partenaires et sponsors qui continuent de croire à la réalisation d’évènements culturels d’envergure en Haïti.

Andy Durosier, directeur général du ministère du Tourisme et Rotchill François Jr, représentant de la Banque de la République d’Haïti ont chacun mis l’accent sur la diversité culturelle du festival et du rôle la musique dans la promotion du tourisme des pays.

Soulignons que plusieurs artistes et groupes haïtiens sont programmés dans le cadre du festival. Citons, entre autres, Eddy François, Joël et Mushy Widmaïer, Jean Belony Murat, Hans Berry, Sarah Jane Rameau, James Germain, Reginald Policard, Jazz and Family, Haïti Gospel avec les voix conjuguées de Taliana Lindor et Wiliadel Denervil, Richard Ciné, Titi Congo, sans oublier la présence de Follow Jah Rara avait enfammé la 13e édition, l’année dernière.

Eguens Renéus