Haïti - Covid-19 : Le secteur agricole a besoin de mesures particulières

L’Agronome Talot Bertrand, Spécialiste en Education Relative à l’Environnement, Secrétaire Général de l’Association à but non lucratif « Promotion pour le Développement » (PROMODEV) afin de faire face aux conséquences du Covid-19 en ce qui concerne la disponibilité d’aliments sur le marché local estime que « […] l’agriculture a besoin de plus de ressources pour répondre aux besoins de la consommation locale dans le but d’assurer la sécurité alimentaire. De plus, c’est le moment de relancer le secteur agricole et de valoriser la paysannerie haïtienne pour pouvoir rétablir la souveraineté alimentaire au niveau national tout en mettant Haïti sur la voie du processus du développement durable […]

Il y a aujourd’hui la possibilité d’avoir de milliers emplois directs dans les métiers de l’agriculture qui est privée de main-d’œuvre si les autorités en place voulaient prioriser une politique agricole en synergie avec l’état d’urgence sanitaire.

Les personnes qui n’ont plus d’activité à cause du Covid-19 et des mesures de l’État d’Urgence Sanitaire doivent être appelées à rejoindre le secteur agricole en quête de main-d’œuvre et de ressources comme on est en train de le faire en France et dans d’autres pays […] »

L’Agronome Bertrand recommande au Ministère de l’Agriculture « de recruter dans l’immédiat des volontaires qui seront mis à la disposition des bureaux agricoles communaux (BAC) au profit des agriculteurs à travers tout le territoire national. Car, « les paysans des sections communales plus ou moins enclavées sont totalement oubliés dans la situation actuelle ».

De plus il demande au Gouvernement, via le Ministère de la Santé Publique « de planifier la mise en place d’une politique de dépistage systématique en testant les agriculteurs et toutes les personnes qui seraient amenées à travailler dans les champs ou à réaliser une activité dans le milieu rural, afin que cette main-d’œuvre ne soit pas un vecteur de propagation du coronavirus, ajoutant que « Parallèlement le Ministère de l’Agriculture, de concert avec des organisations de la Société Civile, doit mettre en place les mesures de sécurité et de distance dans les exploitations agricoles ».

HL/ HaïtiLibre