Haïti - Environnement : En 20 ans, 98% des décès liés aux séismes dans la région, ont été enregistrés en Haïti

Selon un nouveau rapport du Bureau des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), l’Amérique Latine et les Caraïbes (LAC) est la deuxième région la plus exposée aux catastrophes naturelles dans le monde.

Depuis l’an 2000, 152 millions de Latino-américains et des Caraïbes ont été touchés par 1,205 aléas naturels majeurs notamment des inondations, des ouragans, es tempêtes, des tremblements de terre, des sécheresses, des avalanches, des incendies, des températures extrêmes et des événements volcaniques.

Durant ces 20 dernière année la région a été confrontée en moyenne à 17 ouragans par an, dont 23 de catégorie 5.

Depuis 2000, les pays les plus touchés par les tempêtes dans la région ont été Cuba, le Mexique et Haïti avec 110 tempêtes, 5,000 morts, 29 millions de blessés et 39 milliards de dollars de dégâts au total. Des tempêtes plus fréquentes et plus intenses dans la région signifient qu’il y a moins de temps pour récupérer entre chaque événements. Il est important de souligner que plus de 85% des décès liés aux tempêtes ont été enregistrés en Haïti, considéré comme le pays le plus vulnérable des Caraïbes.

Au cours des 20 dernières années, la région LAC a connu 75 tremblements de terre, qui ont fait 226,000 morts et 339,000 blessés. Au total, ces phénomènes telluriques ont affecté 14 millions de personnes et causé des dommages estimé à 54 milliards de dollars.

Les Séismes les plus forts des 20 dernières années dans la région se sont produit au : Chili en 2010 (8,8 sur l’échelle de Richter) ; Pérou en 2001 (8,4) ; Chili en 2015 (8,3) ; Chili en 2014 (8,3) ; Pérou en 2007 (8,0) ; Équateur en 2016 (7,8) ; El Salvador en 2001 (7,7) et Haïti en 2010 (7,2).

Le tremblement de terre d’Haïti de 2010 a été un événement catastrophique démultiplié par l’extrême vulnérabilité de la population et le manque de préparation et de réactivité des autorités nationales. Contrairement à Haïti, le Chili a des codes de construction rigoureux, effectue des simulations d’évacuation périodiques et dispose de systèmes pour alerter la population avant un tremblement de terre. Rien qu’en 2010, Haïti a fait 98% des décès, 89% des blessés et 27% des personnes touchées par les tremblements de terre au cours des 20 dernière année dans les Caraïbes.

HL/ HaïtiLibre