Haïti - FLASH : Banques attaquées, station d’essence incendiée, l'opposition se radicalise

Dimanche 4e jour de manifestation, sur fond de coup de feu et de rafales d’armes automatiques sporadiques et dans une atmosphère enfumée de pneus enflammés, la journée à été très mouvementée à Port-au-Prince où les dégâts s’annoncent considérables. Les manifestant étaient moins nombreux mais très motivés, ayant visiblement choisi de se radicaliser pour exprimer leur colère et exiger le départ du Chef de l’État.

La situation est demeurée très tendue à Port-au-Prince où la plupart des magasins sont restés fermés, alors que les rue étaient désertée par la population qui avait préféré resté prudemment chez-elle. De nombreuses barricades de pneus enflammés ont été signalés sur plusieurs axes routier, notamment John Brown, Bourdon, Canapé vert et Lalue. 

Les manifestants ont multipliés les barricades sur leur parcours. Des voitures ont été vandalisées alors que d’autres ont été incendiées, des vitrines de commerces ont été brisées et des bâtiments publics pillés.

Les forces de l’ordre ont affronté à plusieurs reprises les manifestants sur la route de Delmas et de l’aéroport ont fait usage de gaz lacrymogène pour reprendre le contrôle de la situation… 

Sur la route de Nazon des individus ont lancé un engin explosif sur une génératrice de la UNIBANK, jetant également des pierres sur l’institution financière. À la rue Pavée c’est la Succursale de la Sogebank qui a été attaqué par des individus cagoulés qui ont brisé les vitrines et tenté d’incendier la banque. Toujours sur la rue Pavée, des individus ont mis le feu à une station service a proximité du Palais National, l’intervention rapide des pompiers a permis d’éviter le pire et la propagation de l’incendie.

Des agents de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN) et de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) ont été déployés pour sécuriser les périmètres autour du Palais.

On rapporte au moins un mort dans le Sud-Est et plusieurs blessés dont certains par balles à travers le pays dans un premier (bilan partiel et provisoire).

La situation demeure incertaine ce lundi 11 février dans la capitale, la zone métropolitaine et les principales villes de provinces.

La Police Nationale d’Haïti, a rappelé a ses policiers de rester professionnels et de ne pas céder aux provocations; de réprimer tout acte de vandalisme et de garantir la sécurité des vies et des biens en renforçant la sécurité des bâtiments publics, les locaux et installations d’importance stratégique comme le parlement, les locaux de la Cour supérieure des Comptes, de la Direction Générale des Impôts, des Douanes, d’Électricité d’Haïti, de la DINEPA, des stations d’essence, des ports et aéroports, des locaux des missions diplomatiques et consulaires, le commerce entre autres…

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-26891-haiti-flash-3e-jour-de-manifestation-et-de-violence.html
https://www.haitilibre.com/article-26885-haiti-flash-2e-jour-de-manifestations-violentes-au-moins-3-morts-et-de-nombreux-blesses.html
https://www.haitilibre.com/article-26875-haiti-flash-importants-degats-au-moins-4-morts-et-21-blesses-lors-des-manifestations.html
https://www.haitilibre.com/article-26881-haiti-manifestations-message-du-directeur-general-de-la-pnh.html
https://www.haitilibre.com/article-26877-haiti-politique-l-opposition-radicale-inspiree-par-l-exemple-venezuelien.html

SL/ S/ HaïtiLibre