Le groupe de policiers de l’organisation syndicale “Phantom 509” a lancé samedi un ultimatum accordant quelques heures à la justice pour libérer le policier Jean Pascal Alexandre en détention depuis plusieurs mois au pénitencier national.

 

Les membres du groupe “Phantom 509” qui étaient dans les rues ce samedi ont donné 8 heures aux autorités pour obtenir la libération de leur collègue incarcéré par l’ex-Commissaire du Gouvernement près du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant, au Pénitencier national.


Rappelons que Jean Pascal Alexandre, membre de la brigade de Lutte contre le trafic de stupéfiants (BLTS), avait été arrêté le 8 mai et transféré le 13 mai au Pénitencier sur instruction du Chef du Parquet d’alors, accusé d’assassinat, d’incendie criminel, de destruction de biens publics et d’atteinte à la sûreté de État.

 

Les membres du groupe “Phantom 509” menacent d’incendier les bureaux de l’Etat, si leurs revendications ne sont pas satisfaites.

 

Port-au-Prince a connu une journée de haute tension samedi, où plusieurs véhicules ont été incendiés par des hommes lourdement armés circulant à moto qui exigeaient la libération des 5 policiers de l’UDMO, ce qui a été fait, sur ordre du Parquetier de Port-au-Prince, Me Gabriel Ducarmel, après l’intervention du Premier ministre Jouthe Joseph estimant que ces policiers n’avaient rien à voir dans l’assassinat de l’ex Bâtonnier Monferrier Dorval 

 

 

 

Yves Paul LEANDRE