Haïti - Technologie : Inauguration du système informatique MIDAS au poste frontalier de Malpasse

Mercredi 22 janvier en présence notamment de Amos Zephiri, Directeur Général du Ministère de l’Intérieur, de Michèle J. Sison, l’Ambassadrice américaine accrédité en Haïti, de Joseph Cianciulli, Directeur de l’Immigration et de l’Emigration (DIE) et Giuseppe Loprete Chef de Mission de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM-Haïti) a été inauguré le Système informatique, d’informations et d’analyse des données sur la migration (MIDAS) au bureau de la DIE à Malpasse. Cette inauguration représente une date très importante car l’utilisation du MIDAS marque une nette progression dans la gestion des frontières en Haïti.

Développé en 2009 par l’OIM, le système MIDAS permet de collecter, analyser, traiter et stocker les informations des voyageurs en temps réel. Les personnes entrantes et quittant le territoire haïtien sont désormais contrôlées plus efficacement grâce à ce nouveau système informatisé, contribuant ainsi à accroître la sécurité à la frontière. MIDAS facilite le passage des voyageurs grâce à la saisie automatique des informations biométriques, ainsi que le travail de contrôle migratoire des agents de la DIE. Selon les informations partagées par la DIE, du 1 au 31 décembre 2019, 22,551 personnes ont déjà été enregistrées.

Comme indiqué par Joseph Cianciulli « la DIE ne fait plus uniquement la production des passeports, elle a désormais l’entière maîtrise du contrôle migratoire ». Pour sa part, le Chef de Mission de l’OIM Haïti, Giuseppe Loprete, a souligné « le soutien de l’OIM dans l’installation du MIDAS au poste de frontière de Malpasse n’est qu’un début. Dès cette année, les points frontaliers de Ouanaminthe et de Belladère disposeront également du MIDAS, puis potentiellement les aéroports internationaux de Cap Haïtien et de Port-au-Prince, afin d’avoir un système de contrôle migratoire national interconnecté ».

Selon l’Ambassadeur des Etats-Unis Michele J. Sison, « L’inauguration de la première installation du système MIDAS en Haïti, ici à Malpasse, représente une étape importante dans la modernisation de la circulation transfrontalière des personnes entre Haïti et la République Dominicaine. C’est un excellent exemple de coopération entre le Gouvernement haïtien, le Gouvernement américain et l’OIM. »

Rappelons que le système MIDAS est opérationnel à Malpasse depuis le 28 novembre 2019 https://www.haitilibre.com/article-29115-haiti-actualite-zapping.html grâce au financement du Bureau des Populations, Réfugiés et Migrations (PRM) du Département d’Etat des États-Unis.

HL/ HaïtiLibre