Le commissariat de la commune de Milot a été la cible d’un groupe d’individus en colère, ce lundi 14 octobre 2019 suite à l’arrestation d’un présumé assassin. Le refus des agents de la Police nationale, cantonnés dans la commune, de livrer à la vindicte populaire le présumé assassin, Allain Garçon, arrêté pour meurtre de sa concubine Louise César, est à la base de cette attaque.

Très en colère une foule immense a lancé des pierres et des bouteilles dans toutes les directions pour réclamer la tête de ce présumé assassin. Impuissants, les policiers ont utilisé des stratégies propres à leur métier pour limiter les dégâts, selon ce qu’a fait savoir le porte-parole de l’institution policière dans le département du Nord l’inspecteur divisionnaire Anacé Dorival lors d’une conférence de presse le mercredi 16 octobre 2019.

Au cours de cette échauffourée entre les policiers et des membres de la population qui ont fait irruption dans le commissariat, deux policiers dont le responsable dudit commissariat, l’inspecteur divisionnaire Gerland Heridor et son assistant Jean Lutesse étaient sortis blessés : l’un à l’œil droit, et l’autre au menton, selon les explications de l’inspecteur Dorival.

Quatre (4) véhicules sont aussi endommagés, a précisé le porte-parole qui, toutefois, n’était pas en mesure de préciser s’il y a eu des victimes dans les rangs des agresseurs. Néanmoins, il annonce l’ouverture d’une enquête par la section départementale de la Police judiciaire (SDPJ) afin d’identifier les coupables.

Soulignons que le présumé criminel Allain Garçon est accusé d’avoir tué sa concubine Louise César à coup de machettes le samedi 12 octobre 2019. Pour l’instant, il répond aux questions des investigateurs de la Police avant d’être transféré à la justice, d’après les responsables au niveau de la DDN/PNH.

Hervé Délima