P-au-P, 19 juin 2020 [AlterPresse] — L’organisation Konbit òganizasyon politik, sendikal ak popilè, le Mouvement de liberté d’égalité des Haïtiennes et Haïtiens pour la fraternité (Moleghaf), la Coordination nationale des ouvrières et ouvriers haïtiens (Cnoha), entre autres, lancent une grève générale, pour les lundi 22 et mardi 23 juin 2020, en vue de forcer l’État haïtien à baisser, de moitié, les prix des produits pétroliers sur e marche national, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Cette grève générale vise aussi à dénoncer aussi la vie chère, l’insécurité, les faiblesses du système sanitaire dans le pays, et à exiger la libération des prisonniers politiques.

Ces organisations invitent la population à prendre ses responsabilités pour faire respecter le mot d’ordre de grève générale à travers le pays.

Elles souhaitent aussi la mise en place des équipements appropriés dans les hôpitaux publics et les centres de traitements de Covid-19 (le nouveau coronavirus) à travers le territoire national, au profit de la population.

L’État doit également augmenter les niveaux de traitements de toutes les enseignantes et de tous les enseignants, de toutes les ouvrières et de tous les ouvriers, cesser toutes répressions syndicales sur le Syndicat de la Police nationale d’Haïti (Spnh).

Les responsables d’usines doivent également suspendre les répressions syndicales sur les ouvrières et ouvriers.