Après avoir remporté deux médailles au tournoi US World Open et Para Championships, Oregon Convention Center 2020, les taekwondoistes Derigin Widensy et Flerickson Jean Pierre sont qualifiés par wild card pour le Championnat Panamericain , Youth, cadet et Ultra championships 2021. Cette participation est un pas important pour le taekwondo haïtien qui continue sa marche en avant.

Le Championnat panaméricain de taekwondo réunit chaque année les meilleurs athlètes de la région. Pour la prochaine édition prévue en 2021, deux jeunes athlètes haïtiens auront la chance de défendre le pays. Il s’agit de Derigin Widensy et Flerickson Jean Pierre. Les représentants du drapeau bleu et rouge ont reçu chacun un « wild card » qui leur permettra de concurrencer les autres taekwondoistes de la région Panam.

Cette invitation est le résultat de leur bonne participation au tournoi US World Open et Para Championships, Oregon Convention Center 2020. Dans cette compétition de jeunes, Derigin Widensy avait glané la médaille d’or, tandis que Flerickson Jean Pierre s’était consolé avec une médaille de bronze.

Deux premiers bénéficiaires du programme «Host Family », Widensy et Flerickson Jean Pierre, de par leur jeunesse, peuvent tracer une toute nouvelle voie pour le taekwondo haïtien sur la scène internationale. Réagissant sur les ondes de la radio Mega sur les invitations reçues par les jeunes haïtiens, le président de la Fédération haïtienne de taekwondo, Frenel Ostin a mis l’accent sur leur préparation aux États-Unis.

« À l’aide du programme « Host Family », les deux jeunes ont pu bénéficier d’un séjour aux États-Unis devant leur permettre d’apprendre l’anglais et de se préparer dans de meilleures conditions. Leur visa était pour 6 mois, à cause de la crise du coronavirus, il n’y a plus de vol. Nous entamons des démarches auprès du gouvernement américain pour voir dans quelle mesure il peut prolonger leur séjour d’au moins un an supplémentaire et avoir une bonne préparation d’ici le coup d’envoi du tournoi», a-t-il fait savoir.

Au sujet du programme Host Family qui vise à améliorer les jeunes taekwondoistes sur le plan linguistique et professionnel, Frenel Ostin croit que les jeunes continueront de bénéficier de ce projet novateur une fois la crise du coronavirus soit passée.

« Normalement, on devrait avoir de roulement tous les six mois avec de nouveaux jeunes et de nouvelles familles d’accueil. Nous avons pour l’instant 4 zones : Montana, Atlanta, Floride et Maryland où des familles sont prêtes à accueillir des athlètes. Malheureusement, à cause du coronavirus, tout est au point mort pour l’instant. Une fois que tout redevient normal, nous allons sélectionner de nouveaux jeunes dans le cadre de ce programme.

Depuis la prise de fonction du comité dirigé par Frenel Ostin en 2017, le taekwondo haïtien est très présent sur la scène internationale. Avec le programme Host Family, les jeunes pratiquants ont un outil important de préparation qui permettra de se mesurer à d’autres athlètes de très tôt et de briser la barrière linguistique qui a été jusque-là un obstacle important dans la progression des Haïtiens.

À rappeler qu’Haïti avait participé dans les deux dernières éditions du Championnat panaméricain de taekwondo disputées en 2018 et 2019.

Kenson Désir