Depuis mercredi dernier, la nouvelle circule sur le web, à savoir, la Chine vient de dépasser les Etats-Unis pour devenir la plus grande économie du monde, selon les nouveaux calculs du Fonds Monétaire International (FMI).

Le FMI s’est appuyé sur la comparaison des pouvoirs d’achat des deux pays. En effet, les structures de prix varient d’un pays à l’autre et les taux de change sont volatiles ; une chemise n’a pas le même prix à Shanghai qu’à San Francisco. Pour contourner ce problème, le FMI calcule le PIB des deux pays en termes d’échanges de marché et en termes de pouvoir d’achat, et c’est sur la base de cette dernière méthode que la Chine vient de devenir la plus grande puissance économique du monde.

Au printemps de cette année, l’International Comparison Program (ICP), une institution qui dépend de la Banque Mondiale, avait déjà établi que 2014 serait l’année où la Chine deviendrait la puissance N°1 du monde. En 2005, l‘ICP avait calculé que l’économie chinoise ne représentait que 43% de l’économie des États-Unis, soit moins de la moitié. Mais comme l’agence a changé de méthodologie et que l’économie chinoise a crû bien plus rapidement que prévu, en 2011, les recherches ont établi qu’elle représentait 87% de l’économie des Etats-Unis. Le FMI estime que l’économie chinoise va encore croître de 24% entre 2011 et 2014, alors que celle des États-Unis ne se développera que de 7,6% au cours de la même période, donc l’agence de statistiques en avait déduit que la Chine pourrait dépasser les Etats-Unis dès cette année pour devenir la plus grande économie du monde.

Ainsi, à la fin 2014, la Chine représentera 16,48% du PIB du monde ajusté en termes de pouvoir d’achat (ou 17.632 milliards de dollars de PIB en PPP), contre 16,28% pour les Etats Unis (ou 17.416 milliards de dollars de PIB en PPP). Et le FMI s’attend à ce qu’elle gagne encore 20% d’ici 2019. Mais il faudra encore beaucoup de temps avant que la valeur de marché brute, ou encore le PIB au sens strict de la Chine rattrape celle des Etats Unis. Par cette mesure, les Américains devancent encore les Chinois de 6 500 milliards de dollars et c’est la raison pour laquelle beaucoup de medias et d’analystes économiques se montrent encore prudents dans la publication de cette dernière annonce faisant croire que la Chine est maintenant l’économie numéro 1 mondiale, vu que cette donnée est nuancée et doit être relativisée selon les méthodes de calcul.

Le FMI prévoit que l’écart selon l’indicateur en PPA (parité pouvoir d’achat) se creusera en 2015, car l’économie américaine pèsera 18 286 milliards de dollars contre 19 230 milliards de dollars pour son rival chinois. En termes absolus, les Etats-Unis conservent cependant la 1ère place comme première économie mondiale, avec près de 16 800 milliards de dollars contre 10 400 milliards de dollars pour la Chine.

Même nuancée, même relativisée, selon les modes de calculs, cette nouvelle donnée pour répéter le journal Financial Times, est en train de « révolutionner le paysage économique mondial et doit bousculer les systèmes en place, et établir de nouveaux rapports de force. Une affaire très sérieuse à suivre dans l’actualité économique mondiale, car avec la Chine comme éventuellement première puissance économique mondiale devant les Etats-Unis au sens absolu, de nouvelles donnes économiques peuvent surgir surtout d’autres puissances du bloc des BRICS qui connaissent des développements extraordinaires face à une Europe au ralenti. Haïti doit déjà penser à se positionner dans cette nouvelle dynamique géo-économique internationale.

 

Etzer Emile, M.B.A

Economiste

Radio Vision 2000

etzeremile@gmail.com